AccueilÉtats Généraux de l’Alimentation

États Généraux de l’Alimentation

Annoncés par le Président de la République en juin dernier, les États généraux de l’alimentation ont été officiellement lancés le 20 juillet par le Premier ministre Edouard PHILIPPE, sous le pilotage du ministre de l’agriculture et de l’alimentation Stéphane TRAVERT.

 

Initiative sans précédent, les Etats généraux de l’alimentation constituent une occasion unique de réunir, autour de la même table, acteurs de la filière, pouvoirs publics et consommateurs, afin de recréer de la valeur pour toute la filière alimentaire française.

L’ANIA s’est pleinement mobilisée dans la tenue de ces Etats généraux depuis leur lancement. Nous sommes présents dans l’ensemble des ateliers et comptons participer à la consultation citoyenne dans un esprit positif et constructif, apportant des idées et des propositions avec le souci permanent de répondre aux attentes des français.

État des lieux économique et signaux d'alerte

Un diagnostic partagé par toute la filière alimentaire

Perte de compétitivité, réduction des capacités d’investissement, difficulté à rémunérer correctement les producteurs… Les signaux d’alerte sont inquiétants pour la filière alimentaire française. 2e employeur de France et 3e solde commercial, le secteur est pourtant d’une importance stratégique pour la France.

 

Il y a aujourd’hui urgence, il faut réformer la filière pour retrouver la voie de la création de valeur.

 

En vue des États Généraux de l’Alimentation, l’ANIA a préparé, en lien avec ses partenaires (Coop de France, FCD, FEEF, FNSEA, ILEC), un état des lieux partagé de la filière alimentaire que vous pouvez télécharger en cliquant ICI.

La priorité de l'ANIA pour les États Généraux de l'Alimentation

Notre priorité est de créer à nouveau de la valeur pour l’ensemble de la filière. Ces états généraux de l’alimentation sont une opportunité unique de :

  • Réunir tous les acteurs, discuter et récréer de la confiance
  • Identifier ensemble les leviers à activer et les obstacles à lever pour redynamiser tous nos maillons (guerre des prix, compétitivité, fiscalité, coût du travail, normes, financement de l’investissement, etc);
  • Définir les objectifs d’une politique alimentaire ambitieuse en France et dans le monde.

Les ateliers des États Généraux de l'Alimentation

1er chantier : la création et la répartition de la valeur

En lien avec les annonces par le Président de la République pour clôturer le chantier 1 sur la création et répartition de la valeur, Jean-Philippe Girard (président de l’ANIA) a souhaité annoncer les propositions concrètes de l’industrie alimentaire. Vous trouverez ici le communiqué de presse et la contribution de l’ANIA au chantier 1.

 

De plus, découvrez plus en détails ci-dessous ce que pense l’ANIA de chaque atelier du chantier 1 des États Généraux de l’Alimentation.

ATELIER 1

Mieux répondre aux attentes des consommateurs (qualités nutritionnelles et environnementales, ancrage territorial, bien-être animal et innovation)

ATELIER 2

Développer les initiatives locales et créer des synergies

ATELIER 3

Développer la bio-économie et l’économie circulaire

ATELIER 4

Conquérir de nouvelles parts de marchés sur les marchés européens et internationaux et faire rayonner l’excellence du modèle alimentaire et le patrimoine alimentaire français en France et à l’international

ATELIER 5

Rendre les prix d’achat des produits agricoles plus rémunérateurs pour les agriculteurs

ATELIER 6

Adapter la production agricole aux besoins des différents marchés et aux besoins des transformateurs

ATELIER 7

Améliorer les relations commerciales et contractuelles entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs

2ème chantier : une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous

Découvrez plus en détails ci-dessous ce que pense l’ANIA de chaque atelier du chantier 2 des États Généraux de l’Alimentation.

ATELIER 8

Assurer la sécurité sanitaire de l’alimentation française dans une économie agroalimentaire mondialisée et dans un contexte de changement climatique tout en prévenant les contaminations chimiques

ATELIER 9

Faciliter l’adoption par tous d’une alimentation favorable à la santé

ATELIER 10

Lutter contre le gaspillage alimentaire

ATELIER 11

Réussir la transition écologique et solidaire de notre agriculture en promouvant une alimentation durable

ATELIER 12

Lutter contre l’insécurité alimentaire, s’assurer que chacun puisse avoir accès à une alimentation suffisante et de qualité en France et dans le monde

ATELIER 13

Renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture et des filières alimentaires et développer la formation

Chantier transversal « préparation de l’avenir »

ATELIER 14

Préparer l’avenir : quels investissements, quel accompagnement technique, quelle recherche pour une plus grande performance environnementale, sanitaire, sociale et économique ?