AccueilÉtats Généraux de l’Alimentation // ATELIER 1

États Généraux de l’Alimentation // ATELIER 1

L’atelier n°1 des États Généraux de l’Alimentation porte sur la thématique : « Mieux répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualités nutritionnelles et environnementales, d’ancrage territorial, de bien-être animal et d’innovations. »

 

Cet atelier est découpé en 4 réunions :

mercredi 30 août 2017 / vendredi 8 septembre 2017 / mardi 19 septembre 2017 / mercredi 27 septembre 2017

Les représentants de l'ANIA

  • Mathias Dosne, DG Mondelez France, administrateur ANIA
  • Jérôme François, DG marketing et communications consommateurs Nestlé France, Vice-président alimentation santé ANIA

Les attentes des consommateurs

Afin de mieux comprendre les consommateurs et notamment leurs attentes, leurs satisfactions, leurs craintes et leurs critiques, l’ANIA a conduit une  consultation citoyenne du 3 novembre 2015 au 3 mars 2016 qui a rassemblé 8 832 participants.

 

Notre consultation citoyenne ainsi que diverses études montrent que les critères les plus importants lors des achats sont :

 

> La qualité des produits : critère le plus important en situation d’achat (Source consultation citoyenne) ; 76% (3 Français sur 4) des Français sont prêts à dépenser plus d’argent pour des produits de meilleure qualité (Source IFOP 2016)

 

> Le prix et l’origine des produits : les deux repères majeurs lors des décisions d’achat (Source Desorge et al. 2017)

 

 

Vis -à-vis du secteur agroalimentaire, les consommateurs attendent :

 

> De la transparence

 

> Des informations supplémentaires : 97% des consommateurs demandent au moins une information en plus sur l’emballage et 64% une information disponible sur internet (Desorge et al. 2017)

 

> De la diversité

 

Globalement, on observe une demande de produits sûrs, de qualité, pratiques et faciles à préparer, diversifiés et accessibles au juste prix.

Les engagements de l'ANIA

Etats Généraux de l'Alimentation atelier 1

 

Les résultats de la consultation citoyenne menée par l’ANIA ont amené le secteur agroalimentaire et ses partenaires à repenser ses activités et engagements vis-à-vis des consommateurs et à proposer un nouveau Pacte Alimentaire. Cette démarche collective d’engagements s’illustre notamment par des bonnes pratiques concrètes d’industries alimentaires, notamment en matière de marketing responsable et de développement durable (Voir le « Livre vert des entreprises agroalimentaires » et le livre blanc « Réussir avec un marketing responsable » )

 

Penser et voir l’alimentation favorable à la santé des consommateurs comme une alimentation durable :

 

> Poursuivre l’amélioration continue des produits : amélioration continue de la qualité et diversité de nos produits, en accompagnant le développement de l’innovation pour créer de la valeur tout en encourageant le développement de nouvelles filières.

 

> Poursuivre les démarches de reformulation : réduction des teneurs en sucres, sel et matières grasses

 

> Développer une culture de la transparence : Ouverture des exploitations agricoles et des usines aux consommateurs et explication des procédés de fabrication industriels

 

> Communiquer sur les mesures prises en matière de sécurité sanitaire : Les IAA veulent redonner confiance aux consommateurs : la France est le 2e leader mondial termes de qualité et sécurité des aliments selon le Global Food Security : Index alors que 30% des consommateurs n’ont pas confiance dans les produits alimentaires qu’ils achètent (source : consultation citoyenne)

 

> Jouer un rôle dans l’éducation alimentaire qui reste une réponse adéquate pour améliorer les comportements alimentaires : Connaissance des aliments et de leur diversité, composition des menus, rôle central du repas structuré à table, bonnes pratiques d’hygiènes domestiques

Les documents ressources

Consultez la documentation ANIA en lien avec cette thématique :