AccueilÉtats Généraux de l’Alimentation // ATELIER 3

États Généraux de l’Alimentation // ATELIER 3

L’atelier n°3 des États Généraux de l’Alimentation porte sur la thématique : « Développer la bio-économie et l’économie circulaire »

 

Cet atelier est découpé en 2 réunions :

> jeudi 7 septembre 2017

> mardi 12 septembre 2017

Les représentants de l'ANIA

  • Denis Cans, Président de Nestlé Waters, administrateur ANIA
  • Olivier de Bohan, Président de Cristal Union

Ce qu'en pense l'ANIA

 

> Du champ à l’assiette, l’économie circulaire se matérialise à chaque étape de la boucle alimentaire et nécessite la collaboration de tous les acteurs.

 

> C’est l’opportunité pour toute la filière alimentaire d’assurer la pérennité de ses activités, de contribuer à créer de la valeur, et de dynamiser les territoires et créer de l’emploi.

 

> Si la très grande majorité des coproduits (résidus de production) sont déjà valorisés, les industriels innovent sans cesse pour leur trouver de nouveaux débouchés, ainsi que pour les déchets organiques et les déchets d’emballages (notamment en collaborant avec d’autres filières industrielles).

 

> La gestion des approvisionnements est un des axes clés sur lesquels les industries alimentaires agissent, en lien avec les producteurs, afin de soutenir des pratiques agricoles durables et des approvisionnements responsables.

Les chiffres clés

  • 70% des matières agricoles françaises sont transformées par les IAA
  • 90% de la matière première est valorisée
  • Une baisse de –22% de consommation d’énergie
  • Seuls 2% des déchets alimentaires produits en France sont issus des industries alimentaires
  • 45% de matériaux recyclés dans les emballages alimentaires

Les bonnes pratiques

A l’occasion de la COP21, l’ANIA a publié le Livre vert des entreprises agroalimentaires de France afin d’illustrer concrètement les engagements et les actions menées.

 

Quelques exemples :

 

> LA FILIERE BLE LU’HARMONY : UN PARTENARIAT DURABLE AVEC L’ENSEMBLE DES ACTEURS

Création en 2008 d’un partenariat durable avec l’ensemble des acteurs de la filière pour cultiver le blé selon des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et de la biodiversité locale. Cela a permis de réduire de 22% l’utilisation de produits phytosanitaires depuis 2008 sur près de 26000 hectares cultivés.

 

> CRISTAL UNION OEUVRE POUR LA DURABILITE DE LA PRODUCTION DE BETTERAVES

Mise en œuvre d’un référentiel qui permet à ses planteurs de faire reconnaître et développer la durabilité de leurs systèmes de production sur le maintien de la fertilité des sols et les bonnes pratiques agro-environnementales = Réduction des intrants de 60% en 30 ans et augmentation du rendement agricole de +1,5% par an en moyenne.

 

> LE GROUPE BEL VALORISE PLUS DE 99% DE SES COPRODUITS

Dans les usines Bel, la quasi-totalité des coproduits générés lors des processus de fabrication (crème, lactosérum et fromages déclassés) sont réutilisés ou revendus pour être utilisés dans la fabrication d’autres produits.

 

> NESPRESSO MET EN PLACE UNE FILIERE DE RECYCLAGE DE L’ALUMINIUM

En 2008, Nespresso a mis en oeuvre son propre circuit de collecte et de recyclage (couvrant 90% de ses clients). Grâce à ce projet, l’empreinte carbone d’une tasse de café Nespresso pourrait être réduite de 20% environ.

 

> BISCUITERIE NORMANDE DE L’ABBAYE, UNE PME TRÈS IMPLIQUÉE EN MATIÈRE D’ÉCO-CONCEPTION

Dès la phase de conception, l’entreprise évalue systématiquement l’impact carbone de ses développements en fonction du choix des ingrédients, du choix de conditionnement, des émissions fixes de l’usine et des transports. En 2015, sur sa gamme « Chocoladises », elle a allégé de 4g la barquette plastique et de 10g l’étui carton. L’impact carbone de l’emballage diminuant ainsi de 30%.

Les documents ressources

Consultez ci-dessous quelques projets développés par l’ANIA et son réseau en lien avec cette thématique :

  • Le bilan de la consultation citoyenne sur l’alimentation : Entre novembre 2015 et mars 2016, l’ANIA a récolté l’avis de plus de 8 800 consommateurs sur leurs attentes, leurs satisfactions, leurs craintes ou leurs critiques. Sur la base des attentes recueillies, l’ANIA a élaboré un Nouveau Pacte Alimentaire entre ceux qui produisent l’alimentation et ceux qui la consomment. 
  • Le livre vert des entreprises agroalimentaires publié à l’occasion de la COP21, illustre les engagements et les actions menées par l’IAA en matière de développement durable.
  • L’infographie animée et l’interview vidéo sur l’économie circulaire : interviews croisés entre Jean-François Herlem (responsable Environnement du Groupe Roquette et Président du GT Économie Circulaire de l’ANIA) et François-Michel Lambert (président de l’Institut de l’Économie Circulaire)