AccueilÉtats Généraux de l’Alimentation // ATELIERS 5 / 6 / 7

États Généraux de l’Alimentation // ATELIERS 5 / 6 / 7

Les ateliers 5 / 6 / 7 sont découpés en plusieurs réunions :

> Atelier n°5 « prix d’achat plus rémunérateurs pour les agriculteurs » : 1ère réunion mardi 29 août, 2ème réunion mercredi 6 septembre

> Atelier n°6 « Adapter la production agricole aux besoins des marchés » : 1ère réunion lundi 4 septembre, 2ème réunion mardi 12 septembre

> Atelier n°7 « Relations commerciales entre producteurs, transformateurs et distributeurs » : 1ère réunion jeudi 31 août, 2ème réunion jeudi 14 septembre

Les représentants de l'ANIA

Atelier 5 :

  • Michel Nalet, Directeur de la communication et des relations extérieures Porte-parole de Lactalis, Vice-président Europe-International de l’ANIA
  • Giampaolo Schiratti, Président de Biscuits International (Biscuits Poult)
  • Michel Moreu, DG Tallec, administrateur de l’ANIA

 

Atelier 6 :

  • Daniel Chevreul, Directeur des Approvisionnements Laitiers de Savencia
  • Bruno Hot, Président du SNFS, administrateur de l’ANIA
  • Miloud Benaouda, Vice-président Europe de l’Ouest de Barilla France

 

Atelier 7 :

  • Etienne Lecomte, Executive VP CEO Western et Eastern Europe Groupe Bel, Vice-président de l’ANIA relations industrie-commerce
  • Richard Girardot, Président Nestlé France, administrateur de l’ANIA
  • Cécile Béliot-Zind, DG One Danone France et DG Danone Waters France et Benelux Danone, Vice-Présidente Ania relations avec les pouvoirs publics

Ce qu'en pense l'ANIA

 

> La filière alimentaire regroupe les entreprises allant de l’amont agricole à la distribution, en passant par les industries, les coopératives et l’artisanat alimentaire, les entreprises de négoce, le commerce de détail et la restauration collective. Le cœur de la filière est constitué des entreprises de transformation alimentaire (coopératives, industries, artisanat).

 

> Nous sommes collectivement confrontés à l’émergence de mutations mondiales qui vont impacter dans les années à venir la manière d’envisager notre alimentation.

 

Pour avancer ensemble, il convient de poser un diagnostic lucide et non  fantasmé sur la filière alimentaire :

 

Le secteur agroalimentaire est stratégique pour notre pays. Il est le premier secteur industriel de France et représente près de de 450 000 emplois répartis sur tout le territoire, mais on constate qu’actuellement :

  • nous détruisons plus de valeur que nous n’en créons
  • la compétitivité de nos entreprises se délite

 

En effet, malgré des résultats qui montrent notre résilience, nous subissons un double décrochage COMPÉTITIVITÉ  + MARGES au regard des autres secteurs industriels : baisse des marges de 5 points dans le secteur agroalimentaire en 10 ans alors que les autres secteurs ont gagné 2 points dans le même temps. (Pour plus de détails, consultez le support de présentation de la conférence économie ANIA 2017)

 

Il y a urgence. Pour enrayer ces effets néfastes, il est nécessaire de réorganiser l’ensemble de filière pour accroître la compétitivité de tous les acteurs.

 

> Il faut travailler à une juste rémunération de chaque maillon de la filière grâce à des négociations commerciales plus constructives, plus responsables et plus équilibrées.

 

> Pour rendre le prix plus rémunérateur pour tous les acteurs de la filière, il convient notamment d’adapter le prix à la valeur des produits, intégrant les attentes sociétales (environnement, bien-être animal, qualité).

Les documents ressources

Consultez ci-dessous quelques projets développés par l’ANIA et son réseau en lien avec cette thématique :