Ambitions 2016-2019 du Conseil National de l’Alimentation (CNA)

A l’occasion de la séance plénière d’installation du Conseil National de l’Alimentation (CNA) qui s’est déroulée ce matin à l’Assemblée Nationale en présence de Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, l’ANIA tient à saluer les ambitions du CNA qui ont été présentées par son nouveau président Guillaume Garot. L’ANIA s’engage à maintenir son implication et son engagement dans le cadre de cette instance consultative de dialogue qui rassemble tous les acteurs représentatifs du secteur de l’alimentation.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Cécile Rauzy

Cécile Rauzy

Directrice alimentation & santé

Au sein de l’équipe Alimentation Santé de l’ANIA, Cécile Rauzy a pour mission d’assurer la direction et la coordination du service, de définir les priorités des équipes en matière de nutrition, réglementation, information du consommateur et sécurité sanitaire. Elle est par ailleurs en charge du pilotage des sujets en lien avec la nutrition.

Auparavant, elle a été chargée des relations scientifiques dans l’agence SPRIM spécialisée en communication « nutrition – santé » (1999-2005). Puis elle a dirigée pendant 3 ans le service qualité nutrition de l’Alliance 7, fédération professionnelle membre de l’ANIA regroupant les fabricants d’épicerie sucrée et salée (2005-2008).

Cécile Rauzy est par ailleurs membre du Conseil National de l’Alimentation (CNA), du Conseil National de la Consommation (CNC), du Comité de suivi du Programme National Nutrition Santé (PNNS), du Comité d’orientation thématique « alimentation » de l’ANSES et du Comité d’Orientation Technique de l’OQALI.

Tous les articles

Le CNA, une instance de dialogue nécessaire

Le CNA a été institué en 1985  pour conseiller les Ministères de l’agriculture, de la consommation et de la santé sur les politiques publiques relatives à l’alimentation.

Instance consultative, ses 55 membres représentent les principaux acteurs de la filière alimentaire : associations de consommateurs, syndicats de salariés, producteurs agricoles, transformateurs et artisans, distributeurs, restaurateurs, ainsi que des personnalités qualifiées. Les établissements publics de recherche et d’évaluation scientifique, les collectivités territoriales ainsi que les ministères concernés sont membres de droit du CNA. Il est à ce titre souvent considéré comme le « Parlement de l’alimentation » en France. L’ANIA dispose de 5 représentants au sein du collège de la transformation.

Je tiens à saluer l’activité du CNA qui a déjà remis 74 avis depuis sa création ainsi que le travail de M. Bernard Vallat qui l’a présidé ces six dernières années. Je souhaite beaucoup de réussite à son successeur M. Guillaume Garot. L’ANIA restera investie dans cette instance de dialogue qui permet de dépasser les clivages partisans pour penser ensemble la politique de l’alimentation d’aujourd’hui et de demain au service de tous.
Jean-Philippe Girard, président de l'ANIA

2016-2019, une nouvelle présidence, de nouvelles priorités

Le nouveau président du CNA, Guillaume Garot, député de la Mayenne, a présenté ce matin aux membres du CNA lors de la séance plénière d’installation du conseil puis à la presse, les priorités de sa feuille de route 2016-2019.

Le CNA doit aussi concentrer son action sur les nouveaux enjeux émergents liés à l’alimentation, afin d’éclairer l’action publique. Ces nouveaux enjeux sont complexes, et nécessitent de croiser les disciplines et les expertises.
Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

Les priorités du CNA pour le mandat 2016-2019 sont au nombre de trois :

  • Le lien entre alimentation et santé.
  • L’information du consommateur
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire

 

La mise en place d’un comité d’éthique du bien-être animal dans les abattoirs a également été présentée.

 

Le président Guillaume Garot a expliqué que le CNA doit inscrire sa réflexion dans le temps long, prendre du recul sur les évènements et les polémiques afin d’apporter un éclairage collectif raisonné sur les grands enjeux de l’alimentation face à une forme de défiance ressentie en France, il est également important de rappeler que « le modèle alimentaire français, dont on peut être fier, est très regardé et envié à l’étranger. »

L’ANIA partage les priorités et la feuille de route du mandat 2016-2019 du CNA. Ces priorités constituent un reflet fidèle des attentes des consommateurs et s’inscrivent dans le nouveau pacte alimentaire que l’ANIA avait proposé suite à sa grande Consultation Citoyenne menée en 2016.
Jean-Philippe Girard, président de l'ANIA