Too Good to Go : La Start-up qui ne gâche rien !

En France, on estime que  près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année. Lucie Bash l’a expérimenté dans son quotidien et a eu l’idée pour y remédier de créé en 2016 sa start-up « Too Good to Go », une application mobile qui permet de mettre en relation les commerçants avec les citoyens, afin qu’ils puissent acheter à prix réduits les invendus de la journée.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Françoise Gorga

Françoise Gorga

Directeur recherche & innovation

Au sein de l’équipe Alimentation-Santé, Françoise Gorga a pour mission la coordination des actions ANIA visant à promouvoir la R&I dans le secteur agroalimentaire : plan industriel agroalimentaire, comité stratégique de la filière alimentaire, plateforme Food For Life France, projets collaboratifs de R&I…

Auparavant, elle a occupé pendant 4 ans un poste de règlementaire sur le thème qualité/sécurité des aliments, toujours au sein de l’ANIA.

Françoise Gorga assure la coprésidence du GT « Alimentation du Futur » du Fonds français pour l’Alimentation et la Santé et la GT « Innovation et Performance industrielle » du GFI.

Tous les articles

4 Questions à Lucie Basch, fondatrice :

Comment avez-vous eu l’idée de créer cette application mobile?

J’ai toujours été sensible au gaspillage alimentaire. Passant tous les soirs devant une boulangerie qui jetait de nombreux invendus tout à fait comestibles, il m’est venu l’envie de trouver un système afin de pouvoir les récupérer et de les transmettre à des consommateurs. J’ai donc créé une plateforme numérique qui mettrait en relation des commerçants locaux avec des riverains qui rachèteraient ces produits à prix réduits. L’idée de Too Good To Go venait de naître !

 

« Too Good To Go » n’a pas de frontières, et a pour ambition d’être présent dans tous les pays et de proposer la solution à tous les commerçants qui ont cette problématique de gaspillage alimentaire.

Comment avez-vous financé votre projet ?

Le lancement d’une start-up est un véritable défi. Le financement du projet s’est fait au fil de l’eau. D’une part, nous prélevons une commission fixe sur chaque portion vendue et d’autre part, nous participons très régulièrement à des concours intégrant des dotations financières qui nous permettent de nous financer.

 

Nous avons également réalisé au début de l’aventure, en Juillet 2016, une campagne de financement participatif qui nous a permis de récolter plus de 12 000 euros et ainsi de nous développer sur toute la France !

La lutte contre le gaspillage alimentaire, à portée de smartphone !
Lucie Bash, fondatrice de Too Goot to Go

Comment cette innovation a-t-elle été reçue par les consommateurs français ?

En France l’application connaît un franc succès ! En effet, en 1 an ce sont près de 1 000 commerçants qui se sont engagés à nos côtés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire dans plus de 20 villes françaises !Le concept a également séduit les utilisateurs puisque l’application mobile a été téléchargée plus de 300 000 fois.

 

Et grâce à cette belle communauté, nous avons sauvés plus de 100 000 repas en France et 1 million en Europe ! Et ce n’est que le début !

Comment ça marche concrètement ?

Il suffit de télécharger l’application sur son mobile via l’adresse : http://www.toogoodtogo.fr/ 

 

Les commerçants s’inscrivent sur l’application afin de proposer des paniers repas. De son côté, l’utilisateur s’inscrit pour un panier «mystère» composé des invendus du commerçant, qu’il vient récupérer directement auprès de lui, généralement peu avant la fermeture du magasin ou du restaurant.

 

Le paiement des produits se fait via l’application de 4 à 6 euros en fonction des enseignes partenaires.

En 1 an :

Près de 1000 commerçants inscrits

20 villes françaises conquises

300 000 utilisateurs de l’application mobile

100 000 repas sauvés en France et 1 million en Europe

4 à 6 euros le repas en fonction des enseignes partenaires

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : http://www.toogoodtogo.fr/

.