[États Généraux de l’Alimentation] Diagnostic de la filière alimentaire

En vue des États Généraux de l’Alimentation, l’ANIA a préparé en lien avec ses partenaires (Coop de France, FCD, FEEF, FNSEA, ILEC) un état des lieux partagé de la filière alimentaire.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Stéphane Dahmani

Stéphane Dahmani

Directeur Economie

Au sein du département économie et compétitivité, Stéphane DAHMANI suit les dossiers relatifs à l’économie et la compétitivité du secteur agroalimentaire.

Son rôle est de représenter l’ANIA dans différentes instances (MEDEF…) et auprès des Pouvoirs Publics et d’apporter son expertise aux commissions, groupes de travail et services de l’ANIA. Ses principales fonctions sont d’assurer le suivi d’indicateurs économiques et de panel et la production d’une veille sur le secteur agroalimentaire. Il participe également à la rédaction de notes de conjoncture, de positions et d’argumentaires sur le secteur, dont il assure la synthèse et la diffusion auprès de nos différents adhérents (fédérations, entreprises).

Auparavant il était Economiste pendant 5 ans à la Direction Générale du Trésor. Il a notamment eu en charge, pendant 4 ans, la réalisation de prévisions macroéconomiques (Inflation, Consommation des ménages et Croissance) au sein du service des Politiques macroéconomiques et des affaires européennes (SPMAE) de Bercy. Plus récemment, il était le responsable du suivi des entreprises françaises (situation économique et financière) et rapporteur au sein de l’Observatoire du financement des entreprises, auprès de la Médiation du crédit.

Tous les articles
Calendrier des événements
« août 2017 » loading...
L M M J V S D
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3

La filière alimentaire, 2ème employeur du pays et 3ème solde commercial, est un secteur stratégique pour la France. La qualité reconnue de ses produits lui offre des perspectives de développement réelles. Et pourtant les nombreux signaux d’alerte doivent aujourd’hui être entendus. Perte de compétitivité, réduction des capacités d’investissement, difficulté à rémunérer correctement les producteurs, il n’y a plus d’autre choix aujourd’hui que de retrouver la voie de la création de valeur.

 

Les États généraux de l’alimentation peuvent en être le point de départ, la filière alimentaire le souhaite et en sera une partie prenante constructive. La réponse aux attentes des consommateurs passera par la segmentation du marché, sans occulter l’impératif de compétitivité et le consentement du consommateur à payer la valeur créée. Pour relever les défis nombreux qui nous attendent, nous serons forces de proposition.

 

Diagnostic partagé de la filière alimentaire, établi en partenariat avec Coop de France, FCD, FEEF, FNSEA, ILEC.