Prix EY de l’agroalimentaire, découvrez les finalistes

 

Découvrez les 28 finalistes en lice pour remporter la 2ème édition du Prix EY de l’agroalimentaire, qui se tiendra le 24 janvier 2018 dans les locaux de l’ANIA, partenaire de l’événement.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

ANIA

ANIA

Redacteur

Ceci est notre biographie

Tous les articles
Calendrier des événements
« janvier 2018 » loading...
L M M J V S D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4

Cette année, le principe reste le même : le Prix EY de l’Agroalimentaire vise à récompenser une entreprise française, qu’elle soit indépendante ou filiale d’un groupe français ou international, qui s’est particulièrement illustrée sur son secteur d’activité.

 

 

Après une première phase de sélection des entreprises candidates, les équipes EY ont rencontré leurs dirigeants afin de comprendre et analyser leurs parcours. 6 critères ont été particulièrement étudiés :

  • Croissance remarquable
  • Superformance au sein du secteur d’activité
  • Création d’emplois
  • Développement international
  • Innovation
  • Responsabilité Sociale et Environnementale

 

 

A l’issue de ces entretiens, 28 candidats ont été retenus pour concourir à l’édition 2018 :

Après délibération, 3 lauréats sont désignés par le Jury dans les catégories suivantes :

  • Grand Prix : Il récompense une entreprise pour son parcours exceptionnel et pour sa performance globale.
  • Prix de l’Avenir : Il récompense une entreprise en croissance rapide et dont les savoir-faire ou les perspectives la placent parmi les valeurs montantes du secteur.
  • Prix de l’Engagement Sociétal : Il récompense une entreprise dont l’activité ou les actions témoignent de préoccupations sociales et/ou environnementales particulièrement fortes.

 

Jury 2018

  • Jean-Philippe GIRARD, Président de l’ANIA, Président du Jury
  • Antoine BAULE, Directeur Général de Lesaffre
  • Yves DELAINE, Directeur Général Délégué du Groupe Avril, Président de la FNCG
  • Catherine PETITJEAN, Directeur Général de Mulot & Petitjean, Présidente de l’Alliance 7
  • Didier SUBERBIELLE, Président Directeur Général de Nutrition & Santé, Lauréat du Grand Prix 2017

Présentation des candidats du Prix EY de l'agroalimentaire 2018

Alland et Robert

Entreprise familiale spécialisée dans la gomme d’acacia, Alland & Robert contrôle environ 20% du marché mondial. Depuis 5 ans, la société investit en R&D pour trouver de nouveaux usages à la gomme d’acacia essentiellement utilisée dans la production agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique. Véritable acteur sociétal en Afrique, Alland & Robert reverse 50% du prix d’achat de la matière première à ses producteurs, permettant ainsi à 10 millions de personnes de vivre de la gomme.

Bio Planète

Leader européen des huiles 100% bio vendues uniquement en réseau spécialisé, Bio Planète place l’innovation au cœur de son développement et propose aujourd’hui une gamme de plus de 70 huiles différentes. La société s’engage de manière exigeante quant à la traçabilité des matières premières et le respect de l’environnement, en privilégiant une production équitable et écoresponsable, et en soutenant les producteurs locaux dans le développement de filières bio.

Bjorg Bonneterre

Leader historique du bio alimentaire en France depuis plus de 50 ans, Bjorg Bonneterre et Compagnie devient filiale du groupe hollandais Wessanen en 2000, son alter-ego sur le marché européen. Fort d’une croissance à deux chiffres et de 450 salariés, BB&C se positionne comme un véritable acteur sociétal responsable s’engageant à travers ses produits, sa fondation et sa culture d’entreprise, à véhiculer les engagements et les valeurs du bio, tels que le respect des hommes, des femmes, et de l’environnement.

Brasserie de Champigneulles

La Brasserie de Chammpigneulles, qui produit essentiellement pour les marques de distributeurs et l’export, a été racheté à Kronenbourg en 2006 par le groupe allemand TCB. Voué à la fermeture avant la reprise de ses activités, Champigneulles est devenu en 10 ans le second site brassicole français en volume après Kronenbourg. De forts investissements ont été investis entre 2012 et 2016, pour moderniser la production et s’inscrire dans une démarche économique et écologique. La société est également passée de 70 collaborateurs en 2007 à 240 employés et 80 intérimaires cette année. Une culture d’entreprise favorisant flexibilité du travail, esprit d’initiatives et gains de productivité permet aussi à Champigneulles d’innover régulièrement et proposer ainsi plus de 140 références.

Brasserie Goudale

Lorsqu’André Pecqueur rachète en 2010 la Brasserie Gayant, réputée pour ses bières de spécialités, il se fixe comme objectif de faire de la Goudale la réponse française à Leffe et Affligem. Il investit dans une nouvelle brasserie ultramoderne à quelques kilomètres de Saint Omer pour y accueillir ses 80 salariés. La nouvelle Brasserie Goudale produit dès sa mise en route 4 fois plus qu’avant son rachat et est aujourd’hui déjà saturée. Une nouvelle salle de brasserie est programmée pour août 2018.

Brasseries Bavaria

Entreprise familiale créée en 1719, Bavaria fait partie des plus anciennes brasseries d’Europe. Présente aujourd’hui dans 120 pays avec 6 filiales, Bavaria France ambitionne d’être connue et reconnue pour ses bières de spécialités à travers un ensemble de marques réputées pour leur qualité. Bavaria s’est également dotée d’une véritable dynamique interne autour de l’empreinte environnementale: recyclage des déchets, purification des eaux usées, réutilisation du CO2 issu de la fermentation.

Brio’Gel

Créée en 1997, la société Brio’Gel fournit aux artisans boulangers, aux collectivités et aux professionnels de la distribution des produits semi-confectionnés de qualité issus de processus de fabrication traditionnels. Positionnée sur un marché de niche à forte valeur ajoutée, Brio’Gel jouit d’une croissance à deux chiffres qu’elle réinvestit dans l’optimisation de ses outils de production. L’humain est placé au centre du projet d’entreprise et Brio’Gel s’engage pour l’insertion et la formation des personnes en situation de handicap qui représentent presque 10% de ses effectifs.

Casa Azzurra (Granarolo)

La Compagnie Italienne de produits frais reprise en 2012 par le Groupe Granarolo et dont la marque phare est Casa Azzurra, se positionne comme la seule entreprise nationale productrice des fromages italiens à destination des hypers/supers en France. Proposant à la fois des produits à marques propres, à marques de distributeurs et en B2B, Casa Azzurra propose aujourd’hui plus de 50 références issues d’une production artisanale. Depuis sa reprise par le groupe Granorolo, Casa Azzurra s’est fortement développée à l’export, notamment en Europe.

Good Gout

Créée en 2009 de la volonté de créer des produits « bons, bios et beaux », Good Gout commercialise des produits alimentaires bios destinés aux enfants de 4 mois à plus de 3 ans. Good Goût, qui a fait le pari d’une marque unique quel que soit le canal de vente, s’est hissé au troisième rang des acteurs en France sur ce marché. Véritable acteur sociétal, Good Gout se positionne comme un vecteur d’amélioration de la santé publique, offre des produits aux Restos Bébés du Cœur et contribue à l’insertion des jeunes.

Coopérative Isigny Sainte-Mère

Créée en 1931 par 42 producteurs, la Coopérative Isigny Sainte-Mère rassemble aujourd’hui 700 coopérateurs soucieux d’élaborer et de commercialiser des produits laitiers de qualité et de tradition. Les 220 millions de litres de lait collectés sont ainsi transformés en quatre gammes de produits : fromages AOP, beurre, crème et lait infantile. Les ventes à l’export représentent plus de la moitié du chiffre d’affaires dont 2/3 hors Europe. La coopérative a opté pour une production d’énergie propre en installant dès 2008 la première et la plus grande chaudière biomasse construite par une entreprise agroalimentaire.

J.C David

J.C. David est une entreprise spécialisée dans la salaison et le séchage de poissons à la fumée, procédé ancestral unique en Europe intégrant l’utilisation de fours à bois. La qualité de l’approvisionnement et le respect de l’environnement sont les principaux enjeux pour J.C. David.

La Belle-Iloise

La Belle-Iloise, entreprise familiale, s’est spécialisée dans la conserverie de poissons. Les 350 à 650 salariés selon la saison, travaillent 2500 tonnes de poissons dans l’usine du Quiberon, vendus exclusivement dans des magasins détenus en propre ou en ligne. En 2016, la Conserverie La Belle-Iloiseouvre son propre restaurant à Nantes, La Tablée de la Belle Iloise. Sans renfort de communication, elle s’impose par la qualité de ses approvisionnements et ses procédés de fabrication artisanaux et traditionnels.

La Compagnie des Desserts

Le groupe La Compagnie des Desserts fabrique artisanalement des desserts sur mesure de haute qualité. S’adressant principalement au marché de la restauration hors domicile, l’innovation est au cœur de sa stratégie avec 50 nouvelles références par an. La pérennisation d’un modèle intégré de fabrication du produit jusqu’à sa commercialisation est également un enjeu majeur pour l’entreprise. Le groupe, racheté par le fond Argos en 2016, est présent dans 24 pays et l’export représente 43 % de son CA.

Laiterie de Saint-Denis de l’Hotel

La Laiterie Saint-Denis de l’Hôtel, premier conditionneur de jus de fruits et l’un des derniers producteurs indépendants de lait de consommation, produit majoritairement en MDD et compte plus de 1600 collaborateurs. Engagée auprès de ses producteurs en leur proposant des formations, prix d’achats garantis et avances de trésorerie, la laiterie prend part au projet « C’est qui le Patron ?! », un lait dont le cahier des charges est défini par un panel de consommateurs et qui assure une juste rémunération aux producteurs.

Lucien Georgelin

Lucien Georgelin est un fabricant artisanal de confitures, compotes et bonbons cuits. Guidé par l’ambition de réaliser des produits haut de gamme accessibles au plus grand nombre, Lucien Georgelin s’attache à proposer de nouvelles recettes et à maitriser sa chaine d’approvisionnement, en valorisant des relations durables avec ses producteurs. Le développement d’une gamme bio et l’acquisition de la société Eurocer, spécialisée dans les produits à base de céréales, permet à Lucien Georgelin d’élargir la gamme de produits proposés.

Mademoiselle Desserts

Mademoiselle Desserts (nouvelle marque BtoB, anciennement Européenne des Desserts), est l’acteur majeur en France et en Europe de la pâtisserie surgelée prête à l’emploi. Avec l’innovation au centre de sa stratégie, Mademoiselle Desserts propose 2800 références multi-formats et complètement personnalisables. Elle s’engage à proposer des ingrédients de qualité avec un minimum d’additif et des matières premières nobles issues d’un approvisionnement local. En 2017, elle lance sa marque B2C « Oh Oui ! » destinée aux rayons snacking et à la vente à emporter.

Menguy’s

Spécialiste des graines et mélanges apéritifs, Menguy’s dispose de 3 sites de production en France. Déjà présent à l’export dans 5 pays, Menguy’s vient de se lancer en Allemagne, le plus gros marché européen pour la consommation de graines. Respectueux de l’environnement et soucieux de proposer des produits sains de qualité, Menguy’s a développé des cacahuètes moins allergisantes et expérimente un beurre de cacahuète sans huile hydrogénée, sans huile de palme et sans déphasage.

Méo-Fichaux

Méo et Fichaux fusionnent en 2012 pour devenir le plus gros torréfacteur français indépendant ; l’un étant spécialisé en MDD, et l’autre une marque reconnue nécessitant d’être développée. Cette union permet à Méo-Fichaux de faire face à un marché particulièrement bataillé et tenu par des groupes mondiaux. Dans ce contexte difficile, Méo-Fichaux réalise la 3ème performance du marché sur le café moulu et la meilleure performance sur le café en grains. En 2017, le groupe a par ailleurs inauguré une nouvelle ligne ultramoderne et robotisée de capsules qui affiches la plus forte capacité du marché.

Metarom

Le groupe Metarom, spécialisé dans les arômes alimentaires, présent à l’international, s’est récemment implanté aux Etats-Unis, via la création d’une filiale et le rachat de Carasens US (Caramel). Metarom souhaite également aborder le marché sud-est asiatique d’ici 3 ans. Le groupe, qui a aujourd’hui abandonné les colorants, s’engage à proposer une solution aromatique saine aux extraits naturels et innove avec la chimie du caramel.

Nataïs

Créée en 2001, Nataïs est le leader européen du maïs à éclater et réalise 90% de son chiffre d’affaires à l’export. Engagé pour une agriculture raisonnée et locale, Nataïs expérimente de nouvelles techniques d’exploitation sur les principes de l’agroécologie qu’elle transfère ensuite à ses maïsiculteurs à travers des programmes d’accompagnement et de formation. Natais a ainsi développé un écosystème basé sur la confiance et sur des rapports équilibrés avec les agriculteurs locaux.

Olives & co

Le groupe Olives & Co, initialement spécialisé dans le conditionnement d’olives, est aujourd’hui présent dans les tartinables et les soupes de poisson. Pour accélérer sa croissance, le groupe a investi plusieurs millions d’euros dans la modernisation de ses équipements de production et mise sur la diversification de sa gamme de produits, notamment dans le bio. Attaché au respect de l’environnement, le site de production de Frontignan fait partie des plus labellisés de France dans son secteur.

Orangina Suntory France

Orangina Suntory France est une entreprise spécialisée dans la fabrication et la distribution de boissons rafraichissantes non alcoolisées et appartient au groupe familial japonais Suntory depuis 2009. L’entreprise s’emploie à réduire le taux de sucre et à renforcer le taux de naturalité de ses boissons. Fortement ancrée en France avec 4 usines employant 1260 salariés, Orangina mène une politique sociale engagée pour l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail.

Pressade

A sa création en 1983, la marque Pressade propose des jus de fruits authentiques et qualitatifs et se spécialise au fil des années dans les jus à base de nectar. En 2008, face à un marché du nectar atone, Pressade prend le virage du bio avec pour ambition de démocratiser l’accès aux jus bio en lançant le premier nectar bio à destination de la grande consommation. Précurseur sur ce marché, Pressadeinscrit ce développement dans une dynamique environnementale qui structure les différentes étapes de la production, de la traçabilité aux emballages 100% recyclables.

Saupiquet

De 1955 à 1960, Saupiquet reprend la quasi-totalité des conserveries nantaises, diversifie son activité et devient la Compagnie Saupiquet qui fabrique des conserves de légumes, des plats cuisinés et les conserves de poissons avant de se concentrer sur son produit et ses activités historiques ; la fabrication de conserves de légumes et de plats préparés à base de poissons en 1993. Depuis son rattachement au groupe Bolton en 2000, Saupiquet n’a cessé d’innover avec le lancement des gammes « Maquereaux grillés » et « Apéro » et bénéficie aujourd’hui d’une notoriété forte en France.

Saint Mamet

St Mamet naît en 1953 de la volonté de ses créateurs d’offrir un débouché aux coopératives de producteurs locaux de fruits. Suite à une période florissante dans les années 80, St Mamet connaît des difficultés qui conduisent à son rachat par le fond d’investissement Florac. Le « recentrage » sur ses produits phares et une innovation forte pour maintenir l’attractivité de la marque permettent un retour à la rentabilité. Désormais en ordre de marche, l’entreprise a conclu un partenariat d’une durée de 20 ans avec les arboriculteurs de la coopérative du Gard.

Snacks Développement

Créée en 1990, le groupe Snacks Développement, plus connu sous le nom commercial « Europe Snacks », est un leader incontesté sur le marché des produits salés pour l’apéritif à marques de distributeurs, avec un chiffre d’affaires multiplié par 100 en 20 ans, plus de 350 emplois créés en France et une succession de 6 opérations de LBO. Avec l’acquisition de son alter ego britannique en 2016, Snacks Développement détient 30% du marché européen et ambitionne de réaliser plus de 50% de son chiffre d’affaires à l’export d’ici 10 ans.

Groupe Soufflet

Fondé en 1900, Soufflet est un groupe familial agroalimentaire de dimension internationale. Intervenant principalement sur les filières orge, blé et riz/ légumes secs, c’est aujourd’hui le premier collecteur de céréales à capitaux familiaux en Europe et un industriel significatif de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie en France et au Portugal. La réussite du groupe doit beaucoup à son ancrage familial et à son engagement au sein de l’écosystème français de développement des filières céréalières.

Valade

Valade est une entreprise familiale de transformation de fruits créée en 1892. Cédée à un investisseur en 2003, la société s’est redressée afin de permettre en 2005 un MBO et l’arrivée de nouveaux investisseurs. Le groupe se réinvente et innove fortement en lançant de nouvelles recettes, le bio et en réactivant sa marque premium. Valade est fortement engagé dans la création et la préservation de l’emploi en France, notamment dans des territoires progressivement « désertés ». Avec plus de 25% de ses ventes réalisées à l’export, Valade fait également du développement international une de ses priorités.

Le nom des gagnants sera annoncé le 24 janvier au soir, à l’issue de la remise des prix.