[Tendance] Interview : Claire Bergerot, membre des Incrépides

Chaque mois, le service Recherche-Innovation de l’ANIA expose une nouvelle tendance en matière d’innovation. En juin, découvrez l’interview de Claire Bergerot, membre des Incrépides au sujet de Kokinéo.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Devarneil Palama

Devarneil Palama

Chargée de mission Recherche & Innovation

Au sein de l’Ania, Devarneil PALAMA participe à la gestion de projet de Recherche et d’Innovation alimentaire à l’échelle nationale et européenne. Elle veille à répondre aux problématiques industrielles et au transfert des nouvelles connaissances par la vulgarisation des résultats des travaux menés.

 

Ingénieur agroalimentaire, elle se spécialise en Management du Risque Sanitaire Alimentaire et Environnemental.

Tous les articles

 

Le snacking équilibré est-ce possible ? Claire Bergerot, membre des Incrépides nous parle de leur innovation : Kokinéo, présenté au concours Ecotrophélia 2015 et primé au concours Marjolaine.

QUI SONT LES INCREPIDES ?

Les Incrépides sont nées alors que nous étions encore 6 étudiantes à l’Oniris de Nantes et 3 étudiantes de l’Ecole de Design Nantes Atlantiques. C’est dans le cadre d’un projet de fin d’étude ayant pour objet de participer au concours Ecotrophélia que nous nous sommes rencontrées. Ce concours requiert la création d’un produit nouveau, d’innover de façon éco-responsable.

Aujourd’hui nous sommes 4 à poursuivre nos efforts pour faire vivre ce projet, nous recherchons un repreneur.

DE LA CREPIDULE A KOKINEO : QUEL PARCOURS ?

La crépidule est un petit coquillage peu connu du consommateur et ayant une mauvaise image car il est invasif. De plus, le procédé de décoquillage est complexe et la chair est difficile à transformer. Cependant, c’est une espèce en abondance et en croissance +10% par an dans la baie de Cancale.

Notre premier défi était technologique. Nous avons dû travailler sur un procédé de décoquillage puis sur une technique de transformation de la chair. Notre second défi a été de démocratiser la crépidule. Pour cela, nous avons choisi de l’associer à du riz et puis de le paner. Ainsi, il est facile à manipuler, à manger et donc attire le consommateur. Kokineo c’est une association de crépidule, de riz et de légumes pour un repas complet et équilibré !

QUELS SONT LES CLÉS DE RÉUSSITE D’UN PRODUIT DE SNACKING ?

Tour d’abord, il y a la praticité et la qualité. Nous avons de moins en moins de temps pour cuisiner et en même temps il y a une prise de conscience du lien entre alimentation et santé. Le consommateur souhaite manger vite et sain !

Ensuite, Kokineo est un produit ludique qui se mange avec les doigts et son prix est attractif (moins de 4€ le kilo).

Enfin, c’est toujours mieux d’avoir une histoire derrière ce que l’on mange !

>> PAROLE D’EXPERT

celineCéline Laisney a créé le cabinet AlimAvenir en 2013, après 10 ans passés à Futuribles, société d’études et de conseil en prospective, et 5 ans au Centre d’études et de prospective du Ministère de l’agriculture, en tant que chargée de mission Veille.

 

AlimAvenir propose aux acteurs publics et privés une expertise indépendante sur les évolutions passées et futures des comportements alimentaires, et exerce une veille permanente sur les nouveaux produits et services (agriculture, agroalimentaire, distribution, restauration). AlimAvenir a réalisé plusieurs études de prospective (Conseil régional Nord – Pas de Calais, Rungis, Organics Cluster, études stratégiques internes, etc.) et intervient régulièrement dans des colloques et conférences.

Avec un peu de retard, les consommateurs Français se mettent au snacking, qui regroupe des produits qui se mangent chauds ou froids, avec une fourchette ou avec les doigts, entre les repas ou à la place de ces derniers, en mobilité, etc. Les ventes progressent et les offres se diversifient.
Le snacking a longtemps été associé en France à l’image de la « mal-bouffe ». Pourtant, en 2015, une étude Ipsos pour Vitagora montrait que fruits, fromage, et yaourts/fromage blanc constituaient le « top 3 » des produits les plus souvent consommés sur le pouce dans notre pays, loin devant les biscuits salés. Elle mettait également en évidence des besoins non satisfaits en matière de produits à la fois sains (moins gras, moins sucrés, moins salés, sans additifs) et pratiques.
Et en effet, les pistes d’innovation dans le « snacking sain » sont nombreuses, que ce soit à partir de fruits et légumes, de fromages ou, comme ici, de produits de la mer. Outre-Atlantique, les ventes de snacks à base d’algues connaissent une croissance de +30% par an. De nouveaux territoires sont donc à conquérir pour proposer des produits à la fois équilibrés et pratiques, pourquoi pas à partir d’ingrédients nouveaux et de ressources encore non exploitées.
Céline Laisney, directrice d’AlimAvenir, cabinet de veille et de prospective sur l’alimentation