LE V.I.E, des compétences à l’international pour les entreprises agroalimentaires

Le service Export de l’ANIA vous parle du Volontariat International en Entreprise (VIE) et relaie un témoignage d’une industrie alimentaire qui s’est lancée dans cette expérience.

Mots Clés

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Vanessa Quéré

Vanessa Quéré

Directeur Export & Régions

Au sein du département économie et compétitivité, Vanessa Quéré suit les questions internationales et économiques. Interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et partenaires extérieurs sur ces sujets, elle veille à la prise en compte des besoins des entreprises agroalimentaires.

Evoluant à l’ANIA depuis 2008, elle a d’abord mis en place une cartographie des dispositifs d’appui à l’innovation dans l’agroalimentaire, avant d’intégrer et d’accompagner le développement du service Economie et compétitivité de l’ANIA.

Tous les articles

Le Volontariat International en Entreprises (V.I.E), instauré par la loi du 14 mars 2000, permet aux entreprises françaises de confier à un jeune, homme ou femme, jusqu’à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois, renouvelable une fois dans cette limite.

 

Les entreprises agroalimentaires sont aujourd’hui peu représentées parmi les entreprises utilisatrices de VIE. Même si le nombre de V.I.E en poste et le nombre d’entreprises utilisatrices progressent de près de 30% entre 2015 et 2017, les marges de progression sont encore importantes notamment au sein des PME qui sont aujourd’hui utilisatrices de 42% des V.I.E de l’agroalimentaire.

 

L’embauche d’un VIE pour accompagner le développement d’une entreprise à l’international est tout à fait pertinent et adapté aux besoins d’une entreprise agroalimentaire. Aujourd’hui, le profil type des V.I.E en poste pour les entreprises du secteur agroalimentaire reste fortement diplômé : 91% des V.I.E présentent un niveau de qualification équivalent à Bac + 5 ou plus. Néanmoins, pour tout recrutement de V.I.E, Business France met à disposition en permanence un vivier riche de nombreux candidats aux profils et formations très variés suivant vos besoins.

 

Un vrai soutien opérationnel est également apporté à l’entreprise qui cherche à recruter. La gestion administrative et juridique du V.I.E est déléguée à Business France qui s’occupe pour l’entreprise des aspects contractuels, du versement des indemnités et de la protection sociale du volontaire. La formule V.I.E exonère votre entreprise de tout lien contractuel direct (le contrat est passé entre Business France et le jeune volontaire). Bénéficiant d’un statut public, le volontaire est placé sous la tutelle administrative de la Mission Economique, près de l’Ambassade de France dans son pays d’affectation. L’entreprise garde bien entendu en direct le pilotage de son activité opérationnelle.

 

Dans la filière agroalimentaire, la répartition entre filières et zones géographiques est tout à fait cohérente avec la réalité des flux commerciaux des entreprises. La majorité des VIE est embauchée dans les secteurs les plus orientés vers l’international comme les produits laitiers ou les produits de boulangerie. L’Europe Occidentale et l’Asie Pacifique représentent plus de 60% des V.I.E.

 

Pour vous aider dans votre projet, vous pouvez télécharger ici le guide VIE

Pour tout savoir sur le VIE :

Témoignage de Bruno Giffard, PDG SA Giffard :