PACTE PRODUCTIF – Les propositions des entreprises alimentaires

Ce matin, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, présentait les grandes orientations du Pacte productif. 

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

ANIA

ANIA

Redacteur

Ceci est notre biographie

Tous les articles

Le secteur agroalimentaire, premier secteur industriel français avec 427 594 salariés, partage pleinement les objectifs donnés par le gouvernement de construire une politique économique qui puisse favoriser la reconquête de la compétitivité de la filière alimentaire dans un marché ouvert.

 

Il y a urgence à aider les entreprises à retrouver le chemin de la productivité et de l’investissement pour qu’elles puissent recruter, exporter et innover. Les entreprises alimentaires souhaitent aujourd’hui une mise en œuvre concrète de ce qui a été décidé lors des Etats Généraux de l’Alimentation, notamment sur les thématiques de l’emploi et de l’export.

 

Nos ambitions :

 

  1. Renforcer l’image des produits alimentaires et assurer la reconquête des consommateurs en France et à l’international, face au food bashing et aux fake news.
  2. Rééquilibrer le rapport de forces entre fournisseurs et enseignes de la grande distribution.
  3. Amplifier les capacités d’investissement des entreprises en allégeant les charges qui pèsent sur elles.
  4. Redynamiser l’emploi dans la filière alors que 21 000 emplois restent encore non pourvus chaque année.
  5. Redonner des marges de compétitivité aux entreprises en favorisant la relance de l’investissement dans l’outil de production.
  6. Développer les instruments de recherche et innovation, véritable levier de croissance pour une meilleure valorisation de l’offre alimentaire.
  7. Permettre aux entreprises de mieux s’adapter aux demandes émergentes via un accompagnement à l’international.