La Responsabilité Sociale des Entreprises, source de performance économique

Le service Développement Durable de l’ANIA expose le lien entre Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et compétitivité.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Carole Fonta

Carole Fonta

Directeur développement durable

Au sein de l’ANIA, Carole Fonta a pour mission d’animer la Commission Développement Durable et ses groupes de travail, avec pour objectifs de valoriser les bonnes pratiques des entreprises, permettre à tous de progresser en favorisant les échanges et l’expertise collective tout en soutenant la compétitivité des entreprises. Elle anime également le bureau développement durable de l’ANIA, qui a vocation à définir les orientations stratégiques de l’ANIA sur l’ensemble des sujets ayant trait à l’environnement et au développement durable.

Auparavant, elle a occupé pendant 7 ans les fonctions de responsable développement durable puis de secrétaire générale en charge du développement durable au sein de l’ADEPALE (Association des entreprises de produits alimentaires élaborés).

Tous les articles

 

La Responsabilité sociale des entreprises (RSE) s’est imposée depuis quelques années comme un sujet majeur. Or, à peine plus d’un quart des entreprises françaises de plus de 9 salariés déclarent s’impliquer réellement dans des démarches responsables (1). Dans une étude réalisée auprès de 8 500 entreprises françaises comptant au moins 10 salariés, France stratégie montre pourtant que la RSE est significativement corrélée avec la performance économique des entreprises : l’écart de performance observé est d’environ 13% entre les entreprises qui mettent en place des pratiques RSE et celles qui ne le font pas.

 

Après une présentation du débat et un panorama de la RSE dans les entreprises, cette étude de France Stratégie identifie les facteurs qui peuvent favoriser l’adoption de démarches responsables et le lien qu’entretiennent ces démarches avec la performance économique. Elle propose six pistes d’action pour déployer une stratégie plus territoriale de la RSE et cibler des actions d’accompagnement à destination première des PME et TPE, telles que l’encouragement aux labels incitatifs, le développement d’un indicateur « intégré », le développement de plateformes territoriales multi-acteurs, ….

 

(1) Enquête Entreprises et développement durable (EDD, fin 2011, Insee)

LE KIT RSE

Afin d’accompagner les entreprises de l’agroalimentaire, notamment les PME dans leurs démarches RSE, l’ANIA a réalisé un « kit RSE » accessible gratuitement à l’adresse suivante :  https://www.ania.net/espace-pro/developpement-durable/kit-rse

Cet outil gratuit a été conçu comme un  guide d’auto-évaluation. Complet et opérationnel, il donne aux entreprises, notamment les PME-TPE, les moyens opérationnels de mettre en place une démarche RSE simple, concrète et progressive.

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) s’impose comme un véritable levier de développement pour notre secteur et notre filière. Nos collaborateurs, nos consommateurs et même nos clients attendent de nos entreprises des preuves de la prise en compte des enjeux économiques, sociaux, mais aussi sociétaux et environnementaux au sein de nos activités. Face à ces exigences, l’intégration de la RSE dans la stratégie de nos entreprises est devenue un véritable enjeu de performance et de compétitivité, incontournable à court terme, vital pour le futur. Afin d’accompagner les entreprises, et plus particulièrement les PME-TPE qui composent 98% de notre secteur, l’ANIA a souhaité réaliser un guide pratique et opérationnel, avec l’appui de l’ACTIA. Ce guide permet à chaque entreprise d’évaluer et de mettre en œuvre une démarche RSE adaptée aux spécificités des métiers de l’agroalimentaire.
Thierry Gaillard, Vice-Président de l’ANIA, en charge du Développement Durable, PDG d’Orangina Schweppes France Belgique