Nouvelle doctrine sur l’étiquetage et la présentation des denrées aromatisées

 

Comment étiqueter les denrées aromatisées ? LA DGCCRF PUBLIE DE NOUVELLES RECOMMANDATIONS ET propose UNE FICHE PRATIQUE À DESTINATION DES ENTREPRISES ALIMENTAIRES ET DES CONSOMMATEURS

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Audrey Haubert

Audrey Haubert

Responsable des affaires réglementaires

Au sein de l’équipe Alimentation-Santé de l’ANIA, Audrey accompagne les professionnels en matière d’information des consommateurs (étiquetage général et nutrionnel, mentions volontaires, denrées aromatisées, information sur l’origine, allergènes…). Auparavant, elle a été juriste réglementation produits chez décathlon, notamment sur les denrées alimentaires destinées aux sportifs et sur les compléments alimentaires. Issue d’une double formation scientifique et juridique, Audrey est également diplômée d’un mastère spécialisée d’AgroParisTech.

Tous les articles

La DGCCRF a publié le 22 décembre 2017 sur son site internet de nouvelles recommandations en matière d’étiquetage des denrées aromatisées.

 

L’objectif est double :

  • renforcer l’information apportée aux consommateurs lorsqu’un aromate est mis en avant dans la présentation d’une denrée, de manière à ce qu’il puisse distinguer les produits en fonction du type d’aromatisation (mise en œuvre d’aromates et/ou arômes),
  • guider les entreprises alimentaires dans l’élaboration de leur étiquetage.

 

En fonction du produit, sont précisés les types de dénominations recommandées et les mentions qui viendront, le cas échéant, compléter la représentation graphique ou la mise en avant de l’aromate.

 

Une fiche pratique détaille sur le site internet de la DGCCRF les différents cas de figure d’aromatisation, précisant pour chaque cas les recommandations de la DGCCRF en matière d’étiquetage des denrées aromatisées.

 

Cette doctrine a pour objectif d’apporter des clarifications au regard de l’article 7 du règlement n°1169/2011, qui est relatif aux pratiques loyales d’information. En donnant un cadre précis aux entreprises, cette doctrine accompagne les opérateurs, leur permettant de répondre davantage aux attentes des consommateurs qui souhaitent toujours plus d’information sur la composition de leurs produits.

L’ANIA proposera d’ici fin février à ses entreprises adhérentes un guide d’application des nouvelles recommandations, aide concrète et adaptée à leurs besoins.

Ce guide ANIA sera un outil complémentaire à la fiche pratique publiée par la DGCCRF et sera constitué d’une première partie technique et réglementaire et d’une seconde partie très « pratique », illustrée d’exemples concrets d’application pour les produits.

 

Pour toutes demandes ou compléments d’information concernant l’application de la réglementation et le guide ANIA, veuillez contacter : Audrey Haubert, Responsable des affaires réglementaires à l’ANIA : AHaubert@ania.net