Contrat de solutions, pour une agriculture durable

 

L’ANIA est partenaire du projet « Contrat de Solutions ». Face aux enjeux des produits phytopharmaceutiques, adoptons une démarche constructive pour une agriculture durable.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Sandrine Blanchemanche

Sandrine Blanchemanche

Responsabilité qualité et consommateurs

Sandrine Blanchemanche au sein du pôle Alimentation & Santé, accompagne les entreprises sur les sujets relatifs aux comportements des consommateurs, aux contaminants et matériaux au contact des denrées alimentaires, aux problématiques d’hygiène et de démarche qualité. Elle a également la responsabilité de promouvoir et accompagner les engagements des adhérents vis-à-vis des problématiques sociétales (qualité, sécurité, durabilité).

Sandrine est Docteure en sociologie de l’Université Paris X. Elle a démarré sa carrière à l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) où elle a dirigé l’Unité Mét@risk (Méthode d’analyse des risques alimentaires). Cette unité – centre collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé – avait pour mission de développer des méthodes et des orientations stratégiques pour soutenir les décisions de politiques publiques en matière de gestion des risques alimentaires. En 2014, elle rejoint l’Unité « Economie publique » afin de poursuivre ses travaux sur les comportements de consommation. Elle a participé à différents groupes d’experts de l’ANSES et a, en particulier, présidé le groupe d’experts « Information des consommateurs sur la prévention des risques biologiques ».

Tous les articles

Selon Eric Thirouin, Président du comité de pilotage du Contrat de Solutions, la question des produits phytopharmaceutiques n’est envisagée que sous l’angle des interdictions, qui se multiplient et engendrent des impasses techniques et économiques. Les filières françaises sont mises en danger au profit de produits importés qui, eux, ne respectent pas les exigences de production.

 

 

Le Contrat de Solutions est une alternative constructive à cette absence de vision pour l’agriculture française. Quarante organisations partenaires misent sur une démarche collective : c’est en proposant des solutions que nous parviendrons à répondre aux attentes des consommateurs, à préserver la planète et à assurer l’avenir de nos exploitations.

ENJEUX :

  • Productivité et rentabilité de l’exploitation : pression sanitaire accrue, besoins du marché en hausse, distorsions de concurrence
  • Agronomique et réglementaire : réglementation toujours plus contraignante, accroissement des résistances aux traitements
  • Santé et Société : résidus, effets cocktail, bio-agresseurs toxiques, lutte contre les espèces nuisibles
  • Environnement : préservation de l’eau, qualité de l’air, vie des sols et protection de la biodiversité

COMMENT ?

  • 40 partenaires pour une mise en œuvre collective.
  • + de 300 solutions identifiées, concrètes et techniquement accessibles.
  • 36 fiches des solutions porteuses, approfondies par les partenaires, matures et déployables avec des soutiens adaptés (1 fiche = 1 solution à un problème terrain concret)