AccueilAlimentation et SantéÉtiquetage nutritionnel : l’ANIA prend note de l’avis de l’ANSES sur les systèmes d’information nutritionnelle

Étiquetage nutritionnel : l’ANIA prend note de l’avis de l’ANSES sur les systèmes d’information nutritionnelle

Suite à la publication par l’Anses mercredi 14 février de son avis relatif à l’analyse de la pertinence en matière de nutrition de systèmes d’information nutritionnelle (SIN) destinés au consommateur, l’ANIA prend note de ses conclusions et des réserves exprimées par l’ANSES concernant la pertinence nutritionnelle des cinq dispositifs évalués dans une perspective de santé publique.

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

Cécile Rauzy

Cécile Rauzy

Directrice alimentation & santé

Au sein de l’équipe Alimentation Santé de l’ANIA, Cécile Rauzy a pour mission d’assurer la direction et la coordination du service, de définir les priorités des équipes en matière de nutrition, réglementation, information du consommateur et sécurité sanitaire. Elle est par ailleurs en charge du pilotage des sujets en lien avec la nutrition.

Auparavant, elle a été chargée des relations scientifiques dans l’agence SPRIM spécialisée en communication « nutrition – santé » (1999-2005). Puis elle a dirigée pendant 3 ans le service qualité nutrition de l’Alliance 7, fédération professionnelle membre de l’ANIA regroupant les fabricants d’épicerie sucrée et salée (2005-2008).

Cécile Rauzy est par ailleurs membre du Conseil National de l’Alimentation (CNA), du Conseil National de la Consommation (CNC), du Comité de suivi du Programme National Nutrition Santé (PNNS), du Comité d’orientation thématique « alimentation » de l’ANSES et du Comité d’Orientation Technique de l’OQALI.

Tous les articles

La loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 a acté le principe d’une information nutritionnelle simplifiée permettant de faciliter le choix du consommateur au regard de l’apport en énergie et en nutriments à son régime alimentaire.

 

Dans ce cadre, en concertation avec les opérateurs économiques (dont l’ANIA) et les associations de consommateurs, les pouvoirs publics ont lancé en septembre une expérimentation en conditions réelles de quatre dispositifs d’information nutritionnelle simplifiée. La finalité étant d’identifier quel dispositif serait le plus efficace pour orienter les achats des consommateurs dans un sens qui soit favorable à leur santé. Dans le même temps, les pouvoirs publics ont sollicité l’ANSES afin d’évaluer la pertinence nutritionnelle et scientifique de cinq systèmes, dont les quatre expérimentés.

 

L’Anses a publié ce jour son avis relatif à l’analyse de la pertinence en matière de nutrition de systèmes d’information nutritionnelle destinés au consommateur. En l’état actuel des connaissances scientifiques, l’Anses conclut que «la pertinence nutritionnelle des systèmes d’information nutritionnelle examinés dans une perspective de santé publique n’est pas démontrée. […] L’Anses n’exclut pas que la mise en place de tels systèmes d’informations nutritionnels puisse conduire à des comportements de consommation aux effets contradictoires».

 

L’ANIA rappelle que les entreprises agroalimentaires ont toujours été favorables à améliorer l’information nutritionnelle des produits. Dans ce cadre, l’ANIA participe à la concertation engagée par les pouvoirs publics et a soutenu la mise en place d’une expérimentation visant à mesurer en magasin l’utilité et la compréhension par les consommateurs de 4 propositions de logos nutritionnels.

Je tiens à rappeler la volonté des entreprises alimentaires d’apporter aux consommateurs une information fiable, lisible et utile à leur choix. Il est évidemment important de prendre en compte ce dernier avis de l’Anses dans les réflexions et les travaux en cours sur la mise en place volontaire d’un système d’information nutritionnelle. Nous attendons également les résultats de l’expérimentation.
Jean-Philippe Girard, Président de l'ANIA