[PROJET] Qualité de vie au travail, levier d’attractivité

La semaine de la Qualité de Vie au Travail (QVT) se tient du 15 au 19 juin 2020 sur le thème « Premières leçons d’une crise ». L’occasion pour Caroline Cohen, Directrice des Affaires Sociales à l’ANIA d’évoquer l’engagement de l’ANIA avec le projet : « QVT, levier d’attractivité ».

Restez informé ! Choisissez votre newsletter


Auteur

ANIA

ANIA

Redacteur

Ceci est notre biographie

Tous les articles

L’ANIA s’inscrit pleinement dans cette semaine de la qualité de vie au travail avec le projet « QVT, levier d’attractivité ».

Pouvez-vous nous décrire ce projet et ses objectifs pour vos adhérents?

 

Un point de contexte :

 

Nous lançons ce projet avec l’appui de l’ANACT, dans le cadre du FACT – Fonds d’Amélioration des Conditions de Travail, et ce dans deux régions où notre réseau est présent : l’Occitanie, avec l’AREA Occitanie et la Normandie, avec l’AREA Normandie.
Le secteur agroalimentaire a démontré sa résilience et son potentiel de croissance durant cette crise du Covid-19. Les entreprises ont rempli leur mission de nourrir les français avec engagement, fierté et solidarité. Elles ont également dû s’adapter, en se réorganisant pour protéger leurs salariés et continuer à produire, en s’adaptant à l’évolution de la demande du consommateur. Elles ont également continué à recruter et cette dynamique se poursuit aujourd’hui mais si l’image de l’industrie agroalimentaire a bénéficié d’un regain de confiance, elle doit désormais capitaliser sur un regain d’attractivité car le secteur souffre toujours. En effet, les candidats aux compétences qualifiées sont attirées par la concurrence, et hier vers d’autres industries….
Le sujet de la « Qualité de Vie au Travail » est ainsi plus que jamais d’actualité car la crise a révolutionné certaines valeurs fondatrices de l’organisation collective dans les entreprises avec des transformations du dialogue social, des pratiques managériales (gestion des équipes à distance, télétravail), de la prévention des risques professionnels, les ressources humaines, l’organisation même du travail.

 

Le projet :

 

Ce projet national, initié par l’ANIA, sous égide de l’ANACT, vise à mobiliser les entreprises sur le champ de la « Qualité de Vie au Travail ».
L’objectif est de proposer des outils aux entreprises afin qu’elles puissent identifier et activer des facteurs d’attractivité qu’elles ne possèdent pas pour le moment, au regard d’autres secteurs.
Pour cela, nous mettrons en ligne un diagnostic de maturité en matière de « Qualité de vie au travail » à destination de l’ensemble de nos entreprises. Nous allons également réaliser des diagnostics approfondis dans 30 entreprises en Normandie et en Occitanie, en impliquant toutes les parties prenantes de l’entreprise : dirigeants, salariés, IRP…. Pour dresser un bilan des atouts et des améliorations à porter par les entreprises ainsi qu’un plan d’action personnalisé.
Par ailleurs, il nous a semblé important avec nos partenaires ANACT et AREAs d’impliquer Pôle Emploi afin de ne pas laisser les demandeurs d’emploi de côté et de faire de la QVT un élément les incitant à se tourner vers les entreprises de l’alimentation.
Avec tous les enseignements recueillis (Enquête Pôle Emploi auprès des demandeurs d’emploi, autodiag et diag approfondis dans les entreprises) et la consolidation des résultats qui sera faite au niveau national, nous serons en capacité de proposer une démarche modulaire d’accompagnement à l’ensemble des entreprises agroalimentaires quelle que soit leur taille ou le secteur (lait, transformation de légumes, charcuterie, chocolat, confiserie…)avec l’appui de notre opérateur de compétences OCAPIAT.

 

Quel est le rôle de vos partenaires l’ANACT et Pôle emploi ?

 

Notre partenaire ANACT nous apporte son expertise nationale et son appui terrain dans l’élaboration des diagnostics conduits dans les entreprises. Les ARACT (Agence régionale) appuieront l’AREA Normandie et l’AREA Occitanie pour réaliser ces diagnostics personnalisés et approfondis.

 

A quoi va servir l’outil d’auto-positionnement QVT pour les entreprises ? (objectifs/ bénéfices ?)

 

L’outil va servir à sensibiliser les entreprises à la nécessité d’intégrer les éléments de la « Qualité de vie au travail » dans la gestion de l’entreprise et dans le management des femmes et des hommes.

 

Vous placez votre projet au cœur de votre démarche d’attractivité des métiers, quels sont vos projets en la matière ?

 

Notre projet phare, « Découvrez ce que vous mangez ! », propose durant 3 jours aux entreprises de l’alimentation d’ouvrir leurs portes au grand public pour faire connaître leurs produits, leur savoir-faire mais également leur environnement de travail ainsi que les métiers. Dans le cadre de cette opération, nous avons un partenariat avec Pôle Emploi pour accueillir des demandeurs d’emploi dans nos entreprises partout sur le territoire. Nous avons également un partenariat avec les Ministères de l’Agriculture et de l’Alimentation et de l’Education Nationale pour faire découvrir aux jeunes les métiers et les formations, y compris par la voie de l’apprentissage (une des priorités du secteurs des IAA).